Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

 

La présence du Covid-19 nous a obligé à repenser le format de votre festival Les Inouïes.

Une nouvelle Présidence, un nouveau bureau et toujours la même équipe de bénévoles autour de Fabrice qui bouillonne d’imagination…

Chaque lundi sur cette page, vous pourrez en découvrir d'avantage sur le programme et les artistes du festival. N'hésitez donc pas à venir régulièrement regarder ici !

 

Programme du festival

En juillet des court-métrages musicaux dans les plus beaux mieux de la ville seront réalisés avec un accueil public. Du 19 au 27 septembre, date du festival prévu, nous aurons chaque jour une vidéo surprise, fruit de ces expériences partagées en juillet. Si les conditions le permettent, ces vidéos seront découvertes en direct dans certains lieux publics ou vars de la ville avec des surprises musicales en direct ! Puis viendra le grand rendez-vous du 27 septembre, une journée extraordinaire avec une programmation de tout premier choix. Un panel artistique international et incroyable que cette période de vastes annulations culturelles permet pour nous de réunir dans ces écrins magiques !

Il s'agit d'une folle journée dans laquelle le festival Les Inouïes transporte Arras à travers le monde. C'est "Le monde vient à vous !" à travers des lieux mythiques de la ville, le public est amené à créer son propre parcours, dans le respect total des distances, plongé alors dans l'intimité des lieux sublimés par des sons extraordinaires venus de partout et d'ailleurs. En raison de cette période singulière, le Festival prévu est annulé. Mais ce festival a la souplesse et la créativité constante de s'adapter à tout !

Programme du festival

Voici deux des clips vidéos tournés dans le cadre de l'édition 2020 du festival. Vous pouvez trouver les 5 autres sur notre chaîne Youtube !

Les artistes 

Raphaëlle Brochet (Voix)

Raphaëlle Brochet est une chanteuse de jazz internationalement reconnue pour repousser toujours les limites des possibilités vocales. Son inventivité sans cesse renouvelée en fait l’une des rarissimes voix à pouvoir tenir la scène seule, un véritable tour de force. Il faut dire qu’elle maîtrise plus d’un style.

Après des études en jazz au Canada, Raphaëlle Brochet s’est intéressée aux chants carnatiques indiens en vivant plusieurs années au sud de l’Inde. C’est de là que naît son premier projet personnel : KrsTal, résultat du mélange de ces deux styles musicaux différents. Elle continue ensuite l’exploration de la musique carnatique (Inde du Sud) pour nous offrir un univers unique.

 

 

Naissam Jalal (Flûte)

Franco-syrienne, la flûtiste Naïssam Jalal s’est construit un univers très personnel et d’un syncrétisme saisissant apprécié de toutes les cultures. Du rap au jazz contemporain, en passant par le tango ou l’afrobeat, elle joue avec tous et se joue de toutes les catégories musicales, marquée notamment par des années d’immersion et de recherche musicale au Caire.

À présent elle se retrouve sur la scène internationale auprès des plus grands, tant en jazz qu’en musique arabe ou même en rap...

 

 

 

Octantrion

Né d’une envie commune de jouer des musiques vivantes, énergiques et sensibles, le duo Octantrion combine des influences traditionnelles et plus modernes dans un répertoire mêlant compositions et adaptations originales d'airs nordiques ou celtiques. Sur la trace des Vikings et des Normands, de la Scandinavie à la Méditerranée…

Éléonore Billy nous fait ainsi découvrir le nyckelharpa et le tenorharpa suédois ainsi que le hardingfele norvégien. Gaëdic Chambrier répond de ses cordes pincées: mandoles, cistres et guitares.

Ce duo sera donc présent le 27 septembre prochain avec les artistes déjà présentés et tous les autres qu'il nous reste à vous dévoiler !

 

Anâssor

Sajad Kiani, est un musicien originaire de Téhéran en Iran. Il joue du Setâr, qui est un instrument fabuleux, aux mille couleurs et aux sonorités ensorceleuses. Un petit luth qui a une grande et longue histoire, depuis les temps des dynasties des grands Rois Sassanides, qui ont contribué au renom de son pays, jusqu’à nos jours. Un petit Luth qui unit les peuples, du Bosphore à la vallée de l’Indus. Jeune prodige des musiques d'Iran et arrivé en France en 2017, il est lauréat de nombreux prix internationaux pour ses compositions et son jeu du setâr.

Julien Lahaye est musicien percussionniste. A la joie de se produire dans de nombreux pays, sur plusieurs continents, au côté de musiciens issus de tous les horizons. Séduit par la richesse des musiques de l'Iran et du Moyen-Orient, il a reçu les enseignements du jeu des percussions d'Iran, (Zarb, daf etc.) de la part de Madjid Khaladj, mais également de Djamshid Chemirani pour le jeu du zarb "traditionnel" et de Kâveh Mahmudiyan pour la technique "moderne". Il a, durant son parcours enchaîné les collaborations avec des musiciens d’horizons variés.

"Anâssor" en persan signifie : "Les éléments". Ici se sont réunis ces deux musiciens rôdés au jeu des musiques persanes. Le duo propose ici une conversation musicale et poétique comme une allégorie de ce que sont pour nous ces éléments qui nous composent, nous entourent et nous questionnent.

Iquâ (sciences des rythmes) et Hâl (état de grâce) nourrissent ce parcours et nous emportent.

Mieko Miyazaki

Joueuse de koto, instrument à cordes japonais, Mieko Miyazaki fait ses études au Japon où elle est très vite remarquée puisqu'elle est choisie pour représenter son pays lors de manifestations culturelles internationales ou encore pour jouer devant le couple impérial du Japon. Lors de sa carrière de kotoïste, elle se distingue aussi comme parolière. Elle décide ensuite de s’installer en France où, malgré une méconnaissance de son instrument dans le pays, elle arrive à faire prendre à sa carrière une dimension mondiale. C’est aujourd’hui par des tournées et des projets à travers le monde entier qu'elle continue de faire connaître son instrument.

 

La Compagnie Macke-Bornauw

 

Benhamin Macke commence sa carrière de musicien en jouant des percussions classiques et de la batterie jazz, c’est en autodidacte qu’il apprend à jouer de l’accordéon diatonique dont il en fera sa carrière par la suite.

Birgit Bornauw est, elle, une joueuse de cornemuse depuis ses 15 ans. Elle se consacre aux musiques traditionnelles et baroques qu’elle jouera au sein de divers groupes à travers le monde.

Le duo Macke-Bornauw s’est rencontré en 2008 et depuis, les activités de ces deux artistes passionnés par les différentes traditions musicales d’Europe se poursuivent en multipliant les découvertes sur des festivals des musiques du mondes.

 

 

Margaux Liénard et Julien Biget

En unissant un violon d’amour et un bouzouki grec, Margaux Liénard & Julien Biget habillent leur blues d’une dentelle folk délicate, et le transportent dans un théâtre nouveau. Entrelacées de mélodies fines, les chansons rugueuses du Mississippi y arborent une élégance nouvelle, presque baroque ! Mais tout est là, intact : tranches de vie, airs de fêtes, amours perdues et joies retrouvées, toutes les émotions d’un vague à l’âme intemporel. Dans l’intimité polyphonique de ce duo folk blues rococo, les voix se mêlent, les cordes en pincent, et l’archet s’y frotte.

 

 

 

Lobsang Chonzor (Le chanteur ch'tibétain !)

Dès son plus jeune âge, Lobsang Chonzor apprend les chants et danses traditionnels tibétains. C’est ainsi qu’il devient professeur et enseigne dans ses domaines avant de rejoindre une troupe d’artistes tibétains qui lancera sa carrière artistique. Il décide ensuite de continuer à se perfectionner en se formant au chant d’opéra. Il s’installe en France en 2006 avec pour objectif de transmettre sa culture d’origine en Europe au travers de festivals et événements culturels de par son chant.

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus