Une édition 2019 sous le signe de la rencontre

La musique ne sert à rien et sert à tout.

Cette édition intime et festive nous offre et provoque avant tout des rencontres.

Notre défi 2019 : partager avec le plus grand nombre le plaisir de se réunir autour de l’émotion d’un son, le prolonger ensemble, échanger, s’écouter, partager, se découvrir, s’amuser, s’émouvoir.

Le Festival interroge le musicien dans la Cité et tisse des liens.
Pour ce faire, nous initions des rencontres improbables : celles entre deux grands compositeurs-citoyens, l’arrageois satirique Adam de La Halle et le viennois défenseur des droits de l’Homme, Beethoven, celles avec de nouveaux espaces et de nouvelles oreilles, celles entre musiciens comme les 120 membres des harmonies qui vont partager la scène, ou encore celles avec la jeunesse : plus de 300 enfants concernés sur tout le mois de septembre !

 

Fabrice Bihan, Directeur artistique

 

“C’est tellement rare, tellement improbable, c’est tellement miraculeux que c’est peut-être ça la civilisation et la culture. Rencontrer quelqu’un qui écoute”.

Michel Serre