BEETHOVEN

Beethoven I, Opus 59 N°1 et 0pus 95


Quatuor à cordes avec Ayako Tanaka et Sandrine Naudy, violons ; Marc Desmons, alto et Fabrice Bihan au violoncelle.
Le défi de Beethoven Focus est grand. Il est aussi double. Le premier est d’aborder l’intégralité de sa colossale et sans commune mesure œuvre pour quatuor a cordes, de le travailler en profondeur et de l’enregistrer. Cela correspond à 4 années denses de travail. Beethoven a atteint ici le sommet de l’écriture pour cette formation si redoutée pour les compositeurs. Nul autre ne pourra revendiquer atteindre le niveau de ce corpus, chef d’œuvre parmi les chefs d’œuvres. Cet ouvrage, outre le temps d’assimilation, de recherche, d’analyse, est une œuvre redoutable, comme s’il s’agissait d’une pensée musicale pure, détachée des contraintes instrumentales D’autre part, il s’agit de faire goûter au tout public l’extraordinaire parcours créateur de Beethoven, depuis l’opus 18 ressemblant à son maître Haydn jusqu’à la « Grande Fugue » aussi moderne et complexe qu’un Schoenberg. D’ailleurs, par provocation, Beethoven lui même disait que seules les générations suivantes comprendront sa musique. Chaque séance, chaque « Focus », mettra en parallèle deux quatuors de périodes différentes du compositeur. Un avant concert accompagne l’auditeur dans cette perception. Sur scène, auprès du quatuor, la présence d’un comédiens lecteur participera à nous livrer la teneur dramaturgique de des deux œuvres, sorte d’enjeu compositionnel extrêmement fort et vital pour Beethoven. Pour se faire, s’établit une recherche sur la correspondance de Beethoven et sur son lien artistique à Goethe. Ces quatre années de travail déboucheront également sur une discographie. Aborder une discographie de cette musique nécessite un temps très important d’assimilation incompressible. La trace de ce parcours sera un témoin important. Il naîtra également, comme le nectar d’un fruit, un spectacle retraçant toute la trajectoire créatrice parcourue, cette évolution de la trame compositionnelle palpable, fruit de quatre années d’immersion. C’est pourquoi la présence du comédien et metteur en scène est pour moi nécessaire sur l’ensemble de ces « Focus ».

Beethoven II


Quatuor à cordes Avec Ayako Tanaka et Sandrine Naudy, violons ; Marc Desmons, alto et Fabrice Bihan au violoncelle.