Alto

 Les Intervenants

 

  • Jérémy Pasquier

Né le 2 Juin 1983, Jérémy Pasquier commence le violon à l'âge de 5 ans. A 17 ans, il choisit de s'orienter vers l'alto et poursuit ses études dans la classe de Sabine Toutain au CNSM de Paris. Il en ressort avec un prix mention très bien. Depuis, il a participé à de nombreux festivals, Pablo Casals à Prades, Radio France Montpellier, Clairvaux, Jeunes Talents, les musicales de Bagatelle, ou encore le festival Musiques au cloître à Nîmes, où il a rencontré des artistes tels que Jean-Bernard Pommier, Claire Désert, Emmanuel Strosser, Roland Pidoux et Philippe Muller.

Dans la jeune génération, il a joué avec Julien Szulman, François Dumont, Pierre Chalmeau, Sietse-Jan Weijenberg, Ji-Yoon Park, David Galoustov, ou encore le flûtiste Matthieu Gauci Ancelin.

  En soliste, il s'est produit dans la symphonie concertante de Mozart, dans le concerto de Bélà Bartòk, sous la direction de Pierre-Michel Durand mais également dans le Lachrymae de Britten à la salle Pleyel, dans le cadre des concerts des Jeunes interprètes. 

Pour la radio, Gaëlle Le Gallic lui a consacré une émission "Dans la Cour des Grands" diffusée sur France Musique où il s'est associé à la pianiste Paloma Kouider, la violoniste Elsa Grether et le clarinettiste Olivier Patey.

Jérémy Pasquier est membre du Trio à Cordes Jacob, aux côtés de Sarah et Raphaël Jacob, avec lequel il se produit régulièrement. 

 

Depuis 2008, il est lauréat de la fondation d'entreprise Banque Populaire, et révélation classique de l'Adami.

 

 

  • Vincent Deprecq

Si je devais résumer mon apprentissage "altistique", je dirai : 1 professeur les 10 premières années et 10 professeurs les 5 suivantes. Je voudrais attirer l'attention sur certains et m'excuser auprès des autres si je ne les cites pas : 4 d'entre eux ont un point commun puiqu'ils ont fait tous les quatre du quatuor à cordes. Ma destinée était peut-être écrite...

          A commencerpar Alain Jeanneau, avec qui j'ai fait mes premiers "doigts" à Avignon et Marseille en 1975, puis Serge Collot, professeur au CNSM de Paris, avec lequel j'étudie à partir de 1985 et qui a été fondadeur du Quatuor Parrenin.

         Mon voyage éducatif musical se poursuit à Lyon en 1990 au CNSM dans la classe de Jean-Philippe Vasseur, membre fondateur du Quatuor Turner. Je fonde la même année avec Christophe Collette le Quatuor Debussy.

         J'affine alors ma philosophie de l'alto avec Hatto Beyerle, membre fondateur du Quatuor Aban Berg. Cette multitude de maîtres a fait naître en moi une remise en question instrumentale et musicale permanente.

Si mon premier maître m'a enseigné le son, le deuxième la technique, le troisième le rapport du corps à l'instrument, le dernier a su allier le tout avec une attention toute particulière pour le vibrato qui selon moi, avec le son, est la specificité d'un altiste.